Artérite des membres inférieurs

L’artérite des membres inférieurs est la conséquence de rétrécissements (sténoses) ou d’occlusions d’artères irriguant les membres. Elle est le plus souvent localisée au niveau des membres inférieurs chez des patients présentant des facteurs de risques cardiovasculaires.

Symptômes

Le premier stade est asymptomatique.
En cas d’évolution , une claudication peut apparaître à la marche. Elle peut être fessière ou surale selon la localisation de l’atteinte artérielle.
Les stades suivants, à savoir douleur de repos et apparition de plaies au niveau des extrémités sont les plus graves de la maladie et sont regroupés sous le terme d’ischémie critique.

img_20161026_183757        Trouble trophique chez un patient diabétique en ischémie critique

Examens

Une échographie doppler artérielle est l’examen de dépistage de référence. Si une atteinte artérielle est découverte, le bilan pourra être complété par un angioscanner ou une angioIRM.

En cas d’atteinte au niveau des membres inférieurs, une seconde localisation silencieuse est recherchée, notamment au niveau des artères carotides ou coronaires.

Angio-scanner avec occlusion de l’artère fémorale superficielle droite

                                  capture-decran-2016-11-21-a-10-39-16

Traitement

En fonction du bilan et des localisations, une revascularisation peut être proposée. Il peut s’agir soit d’un traitement endovasculaire appelée angioplastie soit d’un traitement conventionnel par pontage ou endartériectomie.

Exemple de stent :

31788

Installation pour une angioplastie endovasculaire :

20161109_150003

Interventions Chirurgicales

Pontage fémoropoplité

Le principe est de dériver le flux sanguin à partir de l’artère fémorale jusqu’à l’artère poplité au niveau du genou afin d’irriguer les muscles du mollet et les tissus des extrémités du membre.

Le pontage peut être en prothèse ou en veine en fonction de sa longueur et des indications.